Sandra Stuart

Lauréate, Prix honorifiques 2019 de Catalyst Canada, catégorie Dirigeante de société ou d’entreprise

Présidente et chef de la direction, Banque HSBC Canada

Sandra Stuart s’est jointe à la Banque HSBC Canada en 1982, et a occupé depuis de nombreux postes avec des responsabilités croissantes au pays et à l’étranger, jusqu’à sa nomination à titre de présidente et chef de la direction, en 2015. HSBC est la plus grande banque commerciale au monde, comptant un réseau qui couvre 66 pays et relie 90 % des flux commerciaux et de capitaux mondiaux.

Sandra décrit son travail dans les marchés émergents comme un moyen pour elle de saisir les défis économiques auxquels on est confrontés lorsqu’on est en présence d’un manque d’accès à l’éducation et aux possibilités qui peuvent se présenter — en particulier pour les femmes. Son expérience personnelle en tant qu’étrangère au sein d’une autre culture l’a sensibilisée aux défis et aux possibilités inhérentes que l’on retrouve dans un milieu de travail diversifié, l’amenant à s’engager personnellement envers la promotion de l’égalité des chances et d’un traitement équitable pour tous, peu importe les différences.

Par conséquent, Sandra a toujours favorisé une culture organisationnelle au sein de laquelle la diversité et l’inclusion font partie du dialogue quotidien entre les leaders et les membres de leur équipe.

Comment elle a instauré le changement

Lorsque Sandra s’est jointe au conseil d’administration de la Banque HSBC Canada en 2010, les femmes ne représentaient que 20 % des membres. À titre de chef de l’exploitation et de présidente du comité de promotion de la diversité et de l’intégration de la banque, elle a fait valoir l’importance des données et de paramètres mesurables qui permettent de cerner les tendances ayant une influence sur le recrutement, le perfectionnement, les promotions et le maintien en poste des employés issus de la diversité. Ceci permet de s’assurer que des solutions ciblées soient élaborées pour former un effectif diversifié.

En tant que présidente du conseil national sur la diversité de la Banque HSBC Canada, Sandra a dirigé l’élaboration de politiques et d’initiatives qui ont entraîné une augmentation de la proportion de nominations de personnes issues de la diversité, particulièrement chez les femmes, à des postes de cadres supérieures et de membres du conseil.

Sandra s’est assurée qu’une attention particulière soit portée à la composition du conseil. Grâce à ses efforts, la parité des sexes au sein du conseil d’administration de la Banque HSBC Canada et de son équipe de haute direction a fait des progrès remarquables : le conseil compte un même nombre d’hommes et de femmes depuis 2013, et maintient cette parité encore aujourd’hui.

Sandra se fait la championne de l’équilibre entre les sexes dans le recrutement et la relève au sein de son équipe de direction. Lorsque des objectifs en matière d’équilibre entre les sexes ont été fixés pour la première fois, seuls 30 % des postes de direction à la Banque HSBC Canada étaient occupés par des femmes. Sous la direction de Sandra et grâce à son soutien, la parité entre les sexes au sein de la direction a été atteinte en moins de deux ans. Les femmes représentent maintenant 60 % de son équipe de direction.

La Banque HSBC Canada revoit aussi de façon régulière la rémunération pour s’assurer qu’il y a équité pour tous les employés, le rapport le plus récent démontrant qu’il n’y avait pas d’écart de rémunération entre les sexes.

Sandra parraine et offre du mentorat à des leaders émergents au sein du bassin de talents de la HSBC, prenant le temps de discuter avec eux de leurs objectifs et de leurs aspirations, et les encourageant à constamment se remettre en question. Elle rappelle à ses collègues juniors de rester concentrés sur le « long terme » et de ne pas laisser les frustrations ou « la peur de ne pas réussir » les empêcher d’atteindre leurs objectifs de carrière.

Elle veille à ce que les occasions de développement stratégique soient équitablement accessibles aux hommes et aux femmes. Elle rend possibles des « affectations de dépassement » du personnel, des promotions à des rôles internationaux, de la formation en développement du leadership et pour acquérir des compétences, et des expériences pratiques de gestion. Elle offre aux talents émergents de nombreuses occasions de présenter et de diriger des discussions avec des cadres supérieurs et les membres du conseil d’administration, une expérience qu’elle sait précieuse et stimulante pour eux.

Sandra a confiance en ses employés et les aide à avoir confiance en eux-mêmes. Elle a personnellement conseillé certains de ses dirigeants actuels au sujet de possibilités d’avancement professionnel au sujet desquelles ceux-ci auraient pu avoir des réserves si elle ne leur en avait par parlé, les encourageant « à se laisser aller ».

Grâce à l’apport de Sandra, tous les dirigeants de HSBC au Canada ont atteint, ou ont été mis au défi d’atteindre au sein de leurs propres équipes de subordonnés directs, la parité des sexes. L’évolution rapide de l’entreprise vers un équilibre entre les sexes s’est traduite par un échange fructueux de perspectives, de conversations et de dynamiques différentes.

Sandra est très fière de diriger une organisation qui a été reconnue trois années de suite par le ministre fédéral de l’Emploi, du Développement de la main-d’œuvre et du Travail, en lui décernant un prix d’équité en matière d’emploi, qui a été désignée comme étant l’un des meilleurs employeurs pour la diversité au Canada en 2019 et qui s’est classée chaque année depuis 2012 parmi les 50 meilleures entreprises citoyennes au Canada, selon le palmarès Corporate Knights. La Banque HSBC Canada a également remporté, en 2017, le prix du meilleur rendement en matière de parité des sexes dans le secteur des services financiers. 

Leadership inclusif : Autonomisation, responsabilisation, courage et humilité

Sandra incarne les caractéristiques de la recherche sur le leadership inclusif de Catalyst : autonomisation, responsabilisation, courage et humilité. Notamment, elle se tient – avec son comité exécutif – responsable des objectifs en matière de représentation des femmes, et intègre ces objectifs dans ses conversations de tous les jours, en les inscrivant dans des tableaux de résultats annuels, et en atteignant collectivement les objectifs fixés.

Sa passion va bien au-delà de la parité hommes-femmes. Elle cherche à créer un environnement au sein duquel tous les employés sont valorisés et respectés, quels que soient leur âge, leur sexe, leur orientation sexuelle, leur identité sexuelle, leur origine ethnique, leur religion, leurs aptitudes physiques ou tout aspect d’une différence personnelle. Par exemple, la HSBC compte huit groupes-ressources d’employés (GRE) qui se font les champions de programmes d’éducation et de sensibilisation, qui encouragent les discussions ouvertes sur des questions liées au milieu de travail, et qui consultent des cadres supérieurs.

À propos de Sandra Stuart

Sandra est présidente et chef de la direction de la Banque HSBC Canada et membre de son conseil d’administration. Elle préside le conseil d’administration de HSBC Global Asset Management (Canada) Limited. Elle est membre du Faculty Advisory Board de la Sauder School of Business de l’Université de la Colombie-Britannique, membre du Conseil canadien des affaires et gouverneure du Business Council of BC.

In English.