Chris Huskilson

Lauréat, Catégorie Dirigeant de société ou d’entreprise, Prix honorifiques Catalyst 2017

Président et chef de la direction, Emera Inc.

Chris Huskilson est président et chef de la direction d’Emera Inc., une société internationale du secteur de l’énergie et des services dont le siège social est situé à Halifax, en Nouvelle-Écosse, et dont la vision stratégique est de fournir de l’énergie plus propre et plus abordable aux consommateurs. Depuis l’accession de M. Huskilson à la tête d’Emera en 2004, Emera est passée d’une entreprise de services publics d’électricité de Nouvelle-Écosse à une entreprise du secteur énergétique dont le chiffre d’affaires est de 29 milliards de dollars et qui déploie ses activités au Canada, aux États-Unis et dans les Caraïbes.

Un champion de la cause des femmes et de la diversité dans le milieu du travail 

M. Huskilson a transformé le leadership chez Emera en offrant des chances égales à tous les membres de son équipe. Les femmes talentueuses jouent donc aujourd’hui un rôle clé au sein de la haute direction de l’entreprise et en matière de gouvernance..

Selon lui, la mise en place d’une « culture de possibilités » est facile à réaliser. Il s’agit simplement d’offrir de l’avancement aux gens qui font bien leur travail. Il est convaincu que la représentation équilibrée des sexes au sein des équipes de travail les rend plus fortes – ce qui a ultimement beaucoup de sens sur le plan des affaires.

De manière plus générale, sous le leadership de M. Huskilson, l’inclusion et la diversité ne cessent de progresser chez Emera, notamment grâce à l’amélioration continue des politiques et pratiques en matière d’emploi et d’approvisionnement. Par conséquent, plus de femmes, d’Autochtones, de représentants des minorités visibles et de personnes handicapées profitent des occasions d’embauche chez Emera ou des possibilités d’agir en tant que fournisseurs de l’entreprise.

M. Huskilson reconnaît que le secteur de l’énergie est traditionnellement dominé par les hommes, ce qui peut présenter des défis. Toutefois, grâce à des politiques comme sa stratégie en matière de diversité pour Terre-Neuve et le Labrador, Emera a réussi à faire avancer la diversité en dehors de l’entreprise et à imposer cette politique à ses fournisseurs.

M. Huskilson est d’avis que pour arriver à faire changer les choses, il faut favoriser les possibilités au sein même de l’entreprise, et imposer les mêmes exigences aux fournisseurs et à la communauté. Il pense aussi que le changement est tributaire de l’obtention de résultats positifs notables. Et les preuves de changements positifs au sein d’Emera ne manquent pas. Dans un sondage sur l’engagement des employés réalisé en 2016, plus de 85 % de ces derniers se sont dits d’avis qu’Emera offre les mêmes possibilités aux femmes et aux hommes et pensent que leur employeur favorise l’inclusion de différentes cultures et valeurs.

Un leadership par la responsabilisation et l’imputabilité

Une culture d’inclusion au travail commence au sommet. La recherche Catalyst a identifié quatre comportements communs à tous les leaders inclusifs : la responsabilisation, l’imputabilité, le courage et la modestie. En tant que président et chef de la direction d’Emera, M. Huskilson sert de modèle et il met en pratique la responsabilisation et l’imputabilité. Il permet aux gens de réaliser leur plein potentiel en leur donnant des chances de se réaliser tout en les tenant imputables. Sous sa direction, 39 % des membres de l’équipe de direction d’Emera sont des femmes, et il a ouvert la voie pour que la représentation féminine au conseil atteigne le chiffre de 33 %, incluant la nomination de la première femme à titre de présidente du conseil. De plus, le comité de gestion des ressources humaines et de la rémunération et le comité d’audit sont tous deux dirigés par des administratrices.

M. Huskilson est d’avis que l’imposition dans les règlements de l’entreprise de l’obligation d’atteindre un certain niveau de diversité des sexes, particulièrement pour la structure du conseil (25 % des administrateurs doivent être des femmes), s’est révélée bénéfique pour l’atteinte des cibles et assurer leur durabilité.

M. Huskilson ne se contente pas de promouvoir les femmes au sein de la haute direction, il apporte également son soutien aux programmes de mentorat au sein de l’entreprise. Ces programmes permettent de jumeler des leaders d’expérience et des employés qui souhaitent progresser dans leur carrière à long terme. Ils offrent en outre aux femmes et aux hommes issus de groupes sous-représentés l’occasion d’apprendre de personnes qui occupent des postes de haute direction et d’acquérir ainsi des connaissances et de l’expérience.

M. Huskilson est d’avis qu’il est de son devoir de susciter la confiance chez les gens qui ont les capacités de réussir au travail et qu’à titre de leader, il faut parfois travailler un peu plus fort pour convaincre les autres qu’ils peuvent également y arriver.

À propos de Chris Huskilson

M. Huskilson a grandi dans un milieu rural de la Nouvelle-Écosse. Dans sa jeunesse, il a travaillé dans l’entreprise de vente de voitures de son père ce qui a lui a insufflé un intérêt pour apprendre le fonctionnement des choses. Le choix des études de génie s’est donc imposé tout naturellement. Il a joint les rangs de la Nova Scotia Power comme étudiant à l’été 1978, y poursuivant ensuite sa carrière en grimpant les échelons de la hiérarchie.

En 1996, il a fait partie d’une équipe chargée de développer une nouvelle stratégie pour la Nova Scotia Power après la privatisation de l’entreprise. En 1999, la société Emera était créée, et il a alors pris les rênes de la division Services d’une entreprise vouée à la croissance et à la diversification.

En 2004, il est devenu président et chef de la direction d’Emera et en 2005 il a mis sur pied une équipe chargée de développer une nouvelle stratégie axée sur la production d’une énergie plus propre et abordable pour les consommateurs, donnant un nouvel élan à la croissance de la société.

Il est très actif dans la communauté, ayant servi comme président du Greater Halifax Partnership, de l’Association canadienne de l’électricité et du Conseil canadien de l’énergie, et comme administrateur du Collège communautaire de la Nouvelle-Écosse, du Edison Electric Institute et d’InnovaCorp.

M. Huskilson a été nommé en 2013 Personnalité canadienne de l’année du domaine de l’énergie par le Conseil canadien de l’énergie, Champion de l’énergie propre en 2015, et il a également reçu un doctorat honoris causa de l’Université du Nouveau-Brunswick. Plus récemment, en 2017, il a été intronisé au Temple de la renommée des Junior Achievements de la Nouvelle-Écosse. M. Huskilson a obtenu un baccalauréat et une maîtrise en génie de l’Université du Nouveau-Brunswick.

English version.