Media Announcements

Catalyst: objectif de 25 % de femmes au sein des conseils d’administration des sociétés de la liste FP500 d’ici 2017

Les leaders du monde canadien des affaires appellent à l’adhésion à l’Accord Catalyst et à l’atteinte de son objectif global

TORONTO— Posant un geste audacieux qui pourrait transformer la composition des conseils d’administration au Canada, Catalyst lance aux sociétés canadiennes un appel à l’action en vue de porter la proportion des sièges occupés par des femmes à 25 % d’ici 2017. Catalyst est soutenue, dans cette initiative, notamment par la RBC et Linamar Corporation, qui ont adhéré à l’Accord Catalyst.
 
L’Accord Catalyst invite les sociétés qui y adhèrent à s’engager à atteindre l’objectif convenu et à soumettre à Catalyst des objectifs intérimaires qui seront tenus confidentiels. Pour contrer l’hypothèse selon laquelle il est impossible de trouver des femmes qualifiées et pour mettre en application les conclusions de la recherche de Catalyst qui démontrent l’impact positif du parrainage sur l’avancement des femmes, des membres du Conseil consultatif de Catalyst fourniront aux sociétés adhérentes une liste de femmes aptes à pourvoir des sièges au sein de conseils d’administration, qu’ils parraineront personnellement.
 
« L’Accord Catalyst constitue plus qu’un appel à l’action – il boucle la boucle. Il repose sur un engagement concret de la part du monde canadien des affaires d’augmenter la diversité des conseils d’administration et il fournit les outils pour procéder au changement », a déclaré Deborah Gillis, vice-présidente principale, Services aux membres et Opérations internationales, auprès de Catalyst. « Le monde canadien des affaires est non seulement en mesure de relever ce défi, comme l’ont fait d’autres pays, mais il peut également démontrer son engagement envers la diversité – et les bonnes pratiques d’affaires – en exerçant un leadership à cet égard».
 
L’Accord Catalyst a été créé suite à la récente publication de l’Enquête Catalyst 2011 : Les femmes membres de conseils d’administration selon le classement Financial Post 500, selon laquelle la représentativité des femmes au sein des conseils d’administration canadiens n’a augmenté que de 0,5 pour cent entre 2009 et 2011. Selon cette enquête, les femmes n’occupent présentement que 14,5 pour cent des sièges au sein des conseils d’administration des sociétés de la liste FP500, et seulement 10,3 pour cent au sein des conseils des sociétés publiques de cette même liste. De plus, près de 40 pour cent des 500 sociétés classées par le Financial Post, et près de 46 pour cent des sociétés publiques de ce même classement, ne comptent aucune femme au sein de leur conseil d’administration.
 
« Augmenter la participation des femmes au sein des conseils d’administration est excellente pour les résultats d’affaires – en termes simples, c’est la meilleure chose à faire », a souligné Gord Nixon, président et chef de la direction de la RBC. « La RBC compte cinq femmes au sein de son conseil d’administration et je me suis trouvé aux premières loges pour constater à quel point leurs compétences, leurs expériences et leurs perspectives enrichissent les discussions et les débats au sein du conseil d’administration, et en bout de ligne, les résultats d’affaires. Nous avons pu constater à quel point une attention et un engagement communs, en vue du recrutement de femmes possédant les bonnes compétences, peuvent engendrer un changement positif ».
 
« Linamar Corporation se consacre à avoir des effectifs diversifiés et bénéficie des nombreux avantages et de l'équilibre stratégique que cela apporte. Nous croyons que nous devons cibler une représentation proportionnelle de notre personnel, et ce, à tous les niveaux. Comme les femmes sont déjà bien représentées dans la compagnie, cette même proportion devrait s'étendre également à notre conseil d'administration », a déclarée Linda S. Hasenfratz, chef de la direction et directrice de Linamar Corporation.
 
En plus de dresser une liste de femmes aptes à pourvoir les sièges de conseils d’administration, laquelle sera accessible sur demande à toute société qui adhère à l’Accord, Catalyst s’engage à :

  • Continuer à publier l’enquête bisannuelle intitulée Enquête Catalyst : Les femmes membres de conseils d’administration selon le classement Financial Post 500, qui identifie les sociétés qui comptent 25 pour cent ou plus de femmes au sein de leur conseil d’administration (de même que celles qui n’en comptent aucune).
  • Mettre à jour la liste des sociétés adhérentes sur le site Web.
  • Créer une catégorie « Champion de la diversité au sein des conseils d’administration », dans le cadre des Prix honorifiques de Catalyst Canada (The Catalyst Canada Honours), dont la remise se tiendra le 5 novembre 2012. Cette catégorie sera maintenue lors des années suivantes.
  • Collaborer avec des firmes de recherche corporative en vue de développer un code de conduite relativement à la recherche de femmes qui sont aptes à pourvoir les sièges de conseils d’administration.
  • Obtenir le soutien d’autres organisations qui reconnaissent l’importance d’augmenter la diversité au sein des conseils d’administration.

« Si chacune des sociétés du classement FP500 s’engage à combler un siège vacant de son conseil d’administration avec une femme qualifiée, nous pourrons facilement atteindre une représentativité d’au moins 25 pour cent d’ici 2017 », a souligné Mme Gillis. « Compte tenu de l’analyse solide de rentabilité qui appuie les avantages de la diversité des sexes au sein des conseils d’administration et la tendance mondiale de l’avancement des femmes vers les conseils d’administration, nous sommes sûrs que les sociétés canadiennes mettront à profit le talent de femmes dirigeantes d’entreprises et qu’elles sauront saisiront l’occasion qui leur est offerte d’agir à titre de leaders et de relever le défi».

Pour de plus amples renseignements, veuillez consulter le site www.catalyst.org. Les médias sont priés d’adresser leurs demandes à Ariane Tremblay au 514-861-1330 ou [email protected]; ou à Susan Nierenberg au 646-388-7744 ou [email protected].
 
À PROPOS DE CATALYST
Fondé en 1962, Catalyst est la plus grande association sans but lucratif consacrée à l’avancement des femmes et des affaires. Avec des bureaux aux États-Unis, au Canada, en Europe, et en Inde, et plus de 500 sociétés membres de premier plan, Catalyst est une source reconnue de recherche, d’information et de conseil sur les femmes en milieu du travail. Chaque année, Catalyst récompense des initiatives d’entreprises hors du commun qui font la promotion de l’avancement des femmes en décernant les prix Catalyst.